L’onirisme au pinceau

Plongé dans ses rêves, Shang Chengxiang navigue dans son inconscient et dans les profondeurs du psychisme humain. Le vertige de nos vies quotidiennes rencontre le stress qui rythmait la journée que péniblement nous terminions. Ce fatras de sensations s’exprime dans les peintures de Shang Chengxiang.

oil-2-900x927

Le rêve tient une place centrale. En mêlant les souvenirs qui demeurent à la réalité qui s’expose à lui, il construit un ensemble fantaisiste aux couleurs, bien souvent, psychédéliques.

shang_chengxiang_005-e1444645281198

Les épais nuages colorés accompagnent souvent ses travaux. Masquant quasi-systématiquement l’horizon ou les sources de lumière. Comme un engagement dans l’inconnu où inquiétude de l’inexploré et attirance de la couleur sont mâtinés.

shang_chengxiang_001-e1444645221592

Un fondement réaliste du quel jailli le fantastique. La rémanence du schéma nous amène à l’interpréter comme l’éruption du rêve dans le réel, de l’inconscient dans le conscient. Promettant l’existence d’un monde de l’inconnu qui ne dévoile rien, comme l’opacité des nuages le suggère mais qui joue des charmes de ses couleurs pour attirer.

shang_chengxiang_004-e1444645267154

Pierre-Nicolas Baudot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s